Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Guy Lafleur - Marquer un but

Voir du même artiste


Titre : Marquer un but


Année : 1979


Auteurs compositeurs : Guy Lafleur - Ron Rivkin - France Smith - Michel Fauteux - Peter Alves - Jack Lenz


Durée : 5 m 23 s


Label : Unison Disques Sport


Référence : UN-7907



Présentation : Grâce à Guy Lafleur, les rudiments du hockey sur glace n'auront plus de secret pour vous !

Plus d'infos

Partager ce morceau

Personne n'a cette chanson dans ses favoris

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Une fois que tu maîtrises ton lancer, il faut que tu saches quand t'en servir. Il est important de toujours te fixer une cible quand tu pratiques tes lancers. C'est en fermant ou en ouvrant ta palette, que tu peux vraiment contrôler tes lancers. Pour viser bas, baisse ta palette, et pour lancer haut, remonte-la. N'oublies pas que tes lancers du revers sont toujours plus difficiles, à cause de la courbure du bâton.

Tu peux le faire
Tu sais
Tu peux le faire
Tout ce que t'as à faire c'est essayer


Quand tu attaques le gardien de but, tu dois jamais garder la rondelle devant toi, parce qu'il sait que tu ne peux pas lancer dans cette position-là. D'un coup d'œil, anticipes ta manœuvre, soit de feindre un lancer, soit de faire une passe. Il recule. Il faut jamais que tu lui laisses savoir ce que tu vas faire. C'est déjà assez difficile de compter un but, sans céder un avantage supplémentaire au gardien. Donc, pousse toujours la rondelle à côte de toi, il pourra pas deviner ton intention. Ensuite, s'il recule jusqu'au filet, lance. S'il reste à l'extérieur, fais semblant de lancer. L'attaquant doit toujours réagir à la position du gardien. C'est pour çà qu'il est très important d'avoir l'esprit clair. Tu sais qu'à pleine vitesse, avec deux ou trois joueurs à ta poursuite, t'as peut-être un quart de seconde pour regarder, analyser et réagir. Surtout, ne décides jamais d'avance ce que tu vas faire. Il faut que tu apprennes à penser vite. Très vite.

Tu peux le faire
Tu sais
Tu peux le faire
Tout ce que t'as à faire c'est essayer


Souvent, on utilise le coup du revers quand on a une chance de déjouer le gardien dans une confrontation de un à un. Manie la rondelle, de l'avant-main au revers. Souviens-toi que la rondelle peut être contrôlée, seulement si elle se trouve près du talon du bâton. Ensuite, hésite (hésite, hésite). Hésite encore, et lance haut. Toujours en haut, hors de portée de la jambière ou du bâton du gardien.

Tu peux le faire
Tu sais
Tu peux le faire
Tout ce que t'as à faire c'est essayer

Tu peux le faire
Tu sais
Tu peux le faire
Tout ce que t'as à faire c'est essayer

Essayes…


Pour compter un but par déviation, il faut rester devant le filet et attendre le lancer. Mais attention, il faut aussi affronter des joueur de défense plutôt costauds, et çà, c'est pas pour moi. Un jeu que j'aime beaucoup et qui me satisfait vraiment, c'est par exemple, quand je reçois dans notre zone, une passe de Larry Robinson, qu'elle échappe à mon couvreur, et que je patine à toute vitesse à l'autre bout. Vers le centre et la ligne bleue, j'échange des passes avec Steve et Pierre. Ensuite, je m'empare de la rondelle, je me dirige vers le filet, et tout près du gardien, je feins mon lancer et je glisse la rondelle à Steve. Il lance… et compte ! (et compte ! et compte! et compte ! et compte !)

Tu peux le faire
Tu sais
Tu peux le faire
Tout ce que t'as à faire c'est essayer

Tu peux le faire
Tu sais
Tu peux le faire
Tout ce que t'as à faire c'est essayer


Un jeu de collaboration comme celui-là m'excite souvent plus qu'un but que je compte moi-même. C'est vraiment toute une sensation de passer à l'attaque, avec deux ou trois joueurs à tes trousses, et de dominer ingénieusement le gardien de but. D'amener le gardien à changer de côté, de contrôler la rondelle malgré la confusion autour des buts et finalement de la faire pénétrer d'une autre direction, c'est çà la récompense qu'apporte l'entraînement et le travail sérieux. C'est toujours un défi, et c'est çà qui rend le hockey passionnant.

Tu peux le faire
Tu sais
Tu peux le faire
Tout ce que t'as à faire c'est essayer
(x8)

[La sirène annonce la fin du disque, et laisse la place à René Lecavalier en fond sonore]

Transcripteur : Robin Fusée
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

Pas de commentaires !

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !