Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu du site, les annonces publicitaires et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations avec nos partenaires, de publicité ou d'analyse mais aucune de vos données personnelles (e-mail, login).
 

Fiche disque de ...



Thierry Le Luron - Je me démène comme un sauvage

Voir du même artiste


Titre : Je me démène comme un sauvage


Année : 1970


Auteurs compositeurs : C. Stevens - E. Marnay / parodie: Patrick Font


Pochette : Benjamin Auger


Durée : 1 m 56 s


Label : Lederman / Pathé


Référence : 2C016-93 229


Plus d'infos

Écouter le morceau
Partager ce morceau

2 personnes ont cette chanson dans leurs favoris !

Se procurer ce disque via CDandLP.com:

Paroles

Avec mes projecteurs et avec mes amplis
La guitare électrique et puis la batterie
Ce n'est plus un tour de chant, non c'est un vrai chantier
Que je dois diriger
Quand le projecteur s'allume, l'ampli s'éteint
Je mets sur du 110 quand c'est du 220
Quand on ne s'occupe de rien, je m'occupe de tout
Oh je suis partout

Les clodettes avec moi

Je me démène comme un sauvage
Pourtant je ne suis pas aussi nerveux que l'on prétend
Je me démène comme un sauvage
Car je crains à chaque instant la panne de courant

Parce que mes techniciens ne sont jamais prêts
Moi je les cherche alors, ils me courent après
Quand le rideau s'ouvre, je suis encore
Perdu dans les décors
Et j'entends le public qui cherche Cloclo
Pendant que sur la scène je cherche le micro
Comme je l'ai dans les mains, je ne le trouve pas
Et c'est comme ça

Ledermann à la caisse

Que je passe pour un sauvage
Pourtant je ne suis pas aussi nerveux que l'on prétend
Oui je passe pour un sauvage
Et plus je chante, oh oui moins on m'entend

Car je passe pour un sauvage

Transcripteur : Dam-Dam
Paroles en attente d'une autorisation des ayants droit.
Nous nous engageons à en retirer l'affichage en cas de demande de leur part.
 

Commentaires

Voir tous les commentaires

3 commentaires
Dam-Dam Le 02/09/2018 à 21:12
Les paroles : [Merci]

Prestation télévisuelle : http://www.ina.fr/video/I07135147
Trocol Harum Le 03/09/2018 à 01:03
Le titre "Wild world" de Cat Stevens n'est paru en Europe que sur un album 33 tours "Tea for the Tillerman", ce n'est d'ailleurs que sur la réédition en CD que le titre est apparu sur la pochette. En 1970, c'est le titre "Father and son" qui avait été choisi par Island record pour paraître en 45T.
C'est Jimmy Cliff, également chez Island Records, qui sortira le titre en 45T et le classera dans les dix premiers des hit-parades britanniques. Aux Etats-Unis, l'original de Cat Stevens sera toutefois diffusé en 45T et sera classé à la 11ème place. En 2008, lors de la réédition en CD la toute première version sera ajoutée.
La même année, 1970, le groupe australien Fourth House, créé pour l'occasion, en fera aussi son seul et unique succès en Australie.
Des reprises ultérieures comme celle de Maxi Priest, celle de Mr Big en 1993 et celle, en 2001, de Me First and the Gimme Gimmes, plus rock, seront aussi des succès commerciaux.
Le titre a été souvent repris, notamment par Patti Bravo, José Feliciano ou Roy Drusky. Les dernières interprétations sont celle de Leem Lubany, pour le film "Rock the casbah" (2013), celle de Willa (pour la série TV The return/Les revenants) et celle, plus particulière, de Denmark + Winter.
Sous son nouveau patronyme de Yusuf Islam, Cat Stevens interprétera à nouveau le titre seul ou en duo avec Peter Gabriel.
Les Brésiliennes, Pepê & Nenèm vont interpréter une version en portugais "Nada me faz esquerer". Dans la même langue, les Portugais d'Os Selvagens ont chanté "Mundo Selvagem".
La chanson a été adaptée en français pour Claude François, sous le titre "Fleur sauvage", tandis que Lill Lindfors chantera, en suédois, "En hard varld".
En italien c'est le chanteur anglais Mal (Paul Bradley Couling) qui va interpréter "Ragazzina senza cuore".
Il y a bien évidemment une version en finnois "Villi maailma" chantée par Harri Marstio.
La parodie de Thierry Le Luron sous le titre "Je me démène comme un sauvage" figure maintenant dans la base.
Kela Le 06/09/2018 à 06:24
Attendez, le premier couplet était prémonitoire ? Quel visionnaire ce Luron !

Il faut être identifié pour ajouter un commentaire !